Que faire si la location ne correspond pas à l’annonce ?

De nos jours, les images présentés peuvent être totalement différentes de la réalité. L’annonce montre des photos attractives simplement pour séduire la clientèle, alors que la réalité est simplement décevante. Il est difficile de savoir que faire à ce moment. L’on se sent trompé et trahi ! Soit on accepte et on se contente de ce qu’on a, soit on riposte et on attaque les personnes responsable de cette arnaque.

Les procédures à suivre sur place

Le locataire doit donner une obligation de délivrance en matière de location saisonnière par exemple. C’est un engagement sur l’état et la description du logement, notamment sur la situation du bien, l’équipement et la propreté des lieux. Si l’annonce de location ne correspond pas à l’endroit, il faut se munir des toutes les preuves. Il faut prendre des photos pour montrer la différence entre l’annonce et la location. Il est conseillé de le faire sous le constat d’un huissier qui pourra prendre la date descriptive de l’endroit. Il faut également se munir des témoignages des voisins ou des autres personnes éventuellement déjà victimes de cette arnaque. Il faut écrire une lettre en recommandé qui décrit la différence entre l’annonce et la location. Tout cela dans le but de demander un remboursement total ou partiel du loyer.

Les recommandations au retour à la maison

Après réception de la lettre recommandée, le bailleur doit répondre pendant une durée bien déterminée. Mais si le bailleur ne répond pas durant le mois en cours, il est possible de faire appel auprès du tribunal compétent. Une fois la décision prise, on peut demander une rémunération sur le préjudice subi devant le tribunal. Il est conseillé de demander conseil auprès d’un avocat pour la suite des procédures judiciaires. Il faut bien étudier le pour et le contre avant de s’engager pour une poursuite judiciaire, la durée peut être longue et les dépenses importantes. Se demander si la somme à réclamer peut couvrir à la fois le temps, la dépense et l’énergie jusqu’à la fin de la procédure judiciaire.

Les gains possibles

Si le bailleur assume qu’il n’a pas respecté les obligations de délivrance, on peut immédiatement demander une indemnisation. On peut réclamer le prix de la location en entier ou seulement une partie de la location. Il faut savoir que le paiement dépendra de la différence de la location délivrée à la location promise. Il est également possible de poursuivre le bailleur devant le Procureur de la République ou devant la Direction de la Répression des Fraudes pour publicité mensongère. Il est mieux de faire les choses correctement, les fausses publicités sont considérées comme des vols. Il faut faire attention, car on peut payer de lourdes amendes ou aller en prison.

Que faut-il vérifier durant un état des lieux ?
Quelles sont les obligations du propriétaire à effectuer avant de louer son logement ?